{{{$data->nom}}}

ORBIS TERRARUM

Parce qu'il faut bien payer les factures...

Votre semaine de totale liberté étant terminée, Catherine vient vous chercher pour votre premier jour et vous accompagner pour vous aider à votre insertion et vous présenter aux équipes. La prochaine fois, vous pourrez y aller virtuellement si votre fonction ne nécessite pas votre présence physique.


2742cf1d68460c4fc2d68609d11cfbb3.png




[CONSIGNE : C'est votre premier jour... Expliquez-nous dans quel état d'esprit vous êtes et rapidement ce que vous avez fait cette semaine . Décrivez nous enfin votre lieu de travail , ce que vous y faites, quel est votre statut etc. Catherine vous répondra une dernière fois et vous pourrez vous lancer dans le grand bain ! ]

0

RP posté le

Après avoir passé une semaine avec sa lentille Faunus, META ou Tiky, son ordinateur de bord, il faut bien aller au lycée. Pour le premier jour, elle stresse un peu, mais elle est heureuse. Elle va enfin découvrir son lycée ! Elle se prépare soigneusement.

Quand elle arrive, elle prend 2 ou 3 photos avant de pénetrer dans le batiment.

-Wow, c'est grand !

Elle apprecie énormement cette première journée. Elle adore les technologies et le perfectionnisme des lieux, sans oublier la qualité du personnel et des cours. Elle n'a parlé avec personne encore, et elle préfere ça.

A la fin de la journée, elle se dit : -J'ai vraiment hâte d'y retourner !

1
Chevakine
Chevakine a commenté :
Hello ! Désolée, j'avais oublié que je devais répondre ici aussi.
Voilà, c'est fait !
Publié Sun, 23 Sep 2018 18:11:11 +0200

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Tiky comment s’est passé votre première journée ? »

Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »

Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »

La transmission se coupe.



[CONSIGNE : Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville. ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP). ]

0

RP posté le

Lucian avait passer la semaine à se balader dans la ville et à se familiariser avec l'Arc, tout était passionnant et intéressant, mais aujourd'hui c'était différent, il prenait ses fonctions de capitaine de l'une des unités de la milice.

Il s'était préparer et avait mis son uniforme, il prit l'air-bike qui lui avait été attribuée et prit la direction du Palais blanc et plus précisément la tour Athéna. Il gara sa moto sur l'espace qui portait son nom et entra dans la tour. Il se dirigea vers le bureau du commandant de la milice et se présenta à la secrétaire qui se regarda d'un air surpris. Visiblement, elle ne s'attendait pas à se retrouver nez à nez avec grand type à la peau mate couvert de tatouage, aux yeux bleus. Elle rougie et se reprit rapidement en appela le commandant.

L'homme sortie de son bureau avec un sourire, accueillant Lucian et commençant à lui expliquer leur fonctionnement, ils quittèrent le bureau et se dirigèrent vers les quartiers de l'unité nouvellement formée Raven. Sur place trois personnes étaient déjà là, deux hommes et une femme, le commandant précisant qu'il y avait encore deux membres qui devaient arriver. Il fit les présentations, indiquant la jeune femme comme étant le Lieutenant Integra Marbone, et qu'elle le seconderai. Integra était une belle femme au long cheveux blonds et aux yeux bleus, portant des lunettes, mesurant 1m80 elle était presque aussi grande que Lucian, mais c'est elle qui était visiblement la plus surprise des deux, elle avait rarement à lever la tête pour parler à quelqu'un. Les autres membres de l'unité arrivèrent, une seconde femme et un autre homme. Après les présentations, ils se mirent à discuter de l'organisation de l'unité autour de la table au centre de la pièce.

Une fois sa journée terminée, Lucian rentra chez lui, content de la manière dont ça s'était passé.

(Integra)

1702b5f6ccb8e6591250243509dcef17.png

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Lucian, comment s’est passée votre première journée ? »

Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »

Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »

La transmission se coupe.


[CONSIGNE : Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez d'abord un premier poste en écrivant [1d10] puis un second avec votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 10
0

RP posté le

James était bien conscient de la valeur de l'argent, parce que oui, il y avait bien une notion d'argent ici également. Homme d'affaires depuis des dizaines d'années, il avait réussi à s'implanter dans OT ainsi qu'un de ses commerce de spiritueux. La vente d'alcool n'était pas interdite ici alors c'était clairement ce qui lui allait comme un gant. Il était d'ailleurs grand temps de faire tourner le commerce et de s'y rendre pour donner les instructions nécessaires. Il passa donc quelques instant avec Carmen, son ordinateur de bord de son loft, puis quitta son foyer après avoir commandé une sorte de taxi volant, qui l'accompagna jusqu'à la City où il retrouva la devanture de son magasin en quelques minutes seulement.

Sortant du véhicule, il épousseta son costume trois pièces flambant neuf, puis se dirigea en replaçant ses lunettes de soleil sur son nez, dans sa boutique. Silencieux, froid, en imposant par son comportement distant mais sachant clairement ce qu'il voulait, il observa d'abord les rayons, la disposition, le contenu, et prit quelques notes pour la réunion prochaine avec la personne qui gérait le commerce sur place. Il évoqua d'ailleurs la possibilité de lier à cette boutique une vente de cigares biologiques, complètement repensés par les scientifiques pour retirer toutes les substances qui rendaient malades les fumeurs, tout en préservant ce plaisir qu'ils pouvaient avoir de fumer.

Le produit était tout juste sorti du four en quelque sorte, peu de commercialisation, alors il comptait bien faire en sorte de gagner le monopole de ce marché, d'autant que c'était clairement ce qui convenait à l'ambiance de cette ville : saine et ouverte d'esprit. Il évoqua tout cela durant une longue réunion où il exigea des analyses de marché, de coût, bref tout ce qui lui était important pour prendre au final la décision qui allait faire qu'il allait ou non s'engager à signer un contrat avec ces scientifiques, et peut être débuter également une industrialisation de ce produit pour une mise en vente plus ouverte au grand public, mais il n'était pas encore sûr de tout ça, il ne fallait pas que ça se démocratise, ça devait rester un produit de luxe, sa marque devait inspirer cela, et non devenir ce que n'importe qui pouvait consommer.

A la fin de la journée, il rentra donc chez lui, plutôt satisfait, et continua de travailler de chez lui avec l'aide de Carmen en cherchant les informations sur le net ou dans la base de données de son ordinateur de bord.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour James, Comment s’est passé votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE : Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]
Lancers de dés :
[1d10] = 8
0

RP posté le

J’avais pu visiter pas mal de recoins de la ville cette semaine et rencontré beaucoup de personnes tous plus sympathiques les unes que les autres.

La semaine de temps libre était donc déjà finie. Se matin la Catherine vient chercher ma mère pour l’accompagner a son travail, j’allais donc me débrouiller seule. Je souhaite donc bon courage à tout le monde et surtout à ma sœur, pour leurs premiers jours, j’enfile mon manteau et sors tout sourire.

J’emprunte donc l’hyperloop la première, prête avant tout le monde pour me rendre en ville. Je m’arrête donc à l’arrêt de Borée street où se trouver l’opéra Franklin.

Je descends mon violon dans une main, mon chocolat chaud dans l’autre, j’avance la tête dans les nuages et bouscule malencontreusement un homme.

- Excusez-moi, pardon tout va bien j’espère… Excusez-moi je suis un peu pressé, bonne journée a vous !

Je me dirige vers l’opéra regardant ma montre, m’arrête devant et lève la tête, impressionner par la beauté du bâtiment. Malgré le calme qui régnais dans la ville, les bâtiments étaient extrêmement bien sécuriser, policier et gendarme grouiller dans la ville et certain endroit était même garder par des militaires.

- Cela explique sûrement que la ville soit si calme…

J’entre dans le bâtiment, l’on scanne ma lentille à l’entrée puis une femme m’interpelle.

- Rose Di Leone ? Je suis Jessika Kaufmann, je suis là pour vous accueillir, vous êtes donc la nouvelle soliste ? Il paraît que vous avez un talent fou, vous arrivez juste au bon moment, les réplétions vont bientôt commencer.

- Il paraît oui ! Je vous suis alors ! Répondit plus enthousiaste que jamais.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Rose, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 2
0

RP posté le

Caremac se leva ce jour-ci. Sa semaine de vacances était passé si vite, qu'il ne vit même pas le temps passé. Il se frottait les yeux, allumant sa lumière, avant d'aller se laver le visage au lavabo présent dans sa salle de bain. Il passa rapidement ses cheveux sous le robinet pour les laver avec du shampoing, pour les sécher par après. Le professeur alla ensuite mettre sa lentille ainsi que son cache-oeil, une fois habillé. Se dirigeant vers la cuisine, il se fit un petit cacao, n'aimant guère le café, accompagné d'une petite tartine de confiture. Il mangea délicatement son repas, avant de voir l'heure défilée. Il était déjà en retard et grogna. Caremac sauta hors de sa table, préparant rapidement ses affaires emmenant son carnet à dessin tout en allant se parfumé et se brosser les dents. Une fois prêt, l'écossais descendit de son immeuble et courut pour aller à son boulot.


Sa course lui permis de rattraper le retard qu'il avait prit et arriva à l'heure pile devant son lieu de travail. Il inspira un bon coup, la boule au ventre, s'engouffrant dans les couloirs de l'école. Il alla en salle des profs et vit qu'il ne commençait qu'une heure plus tard.


- J'aurais encore eu le temps...


Il s'installa alors dans la salle des profs, mettant ses affaires dans son casier personnel, avant de se mettre sur la table, attendant la prochaine sonnerie. Caremac commença à griffonner dans son carnet pour faire passer le temps plus vite. Une fois cela fait, le jeune homme alla dans sa salle, qui sentait le neuf, la nouveauté. Il installa ses affaires et attendait les élèves qui vinrent une fois la sonnerie terminé. Le professeur expliqua le programme à ses élèves, calmement, même si tous imaginaient plutôt comment il avait perdu son oeil.

Une fois la journée terminée, il rentra chez lui, épuisé par cette journée. Il se mit à lire les petites présentations que les élèves lui avaient envoyés. Le borgne se mit à lire, avant de se commander un repas et de s'allonger dans son canapé, pour voir un vieux film qu'il aimait tant...

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Monsieur Bloodmoon, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 2
0

RP posté le

La semaine de vacances se termine enfin. Mais le soulagement de Louise n'est que de courte durée. Après l'ennui d'une semaine d'oisiveté, arrive l'angoisse de découvrir un nouveau lieu, de rencontrer de nouvelles personnes et de prendre ses nouvelles fonctions. Non pas qu'elle craigne de ne pas être à la hauteur. Louise est une femme très compétente en matière de livres. Mais le regard des autres a toujours été un fardeau pour cette femme au physique peu gracieux.

Louise se prépare. Elle aurait aimé faire un effort mais elle ne peut pas changer son physique, ni son incapacité à se vêtir avec goût. Fagotée comme une petite vieille des années 2000, elle se rend à la bibliothèque, la mort dans l'âme. La présence de Catherine n'arrange rien et Louise a l'impression d'être une enfant accompagnée par sa maman le jour de la rentrée des classes. Timide, gênée, presque mutique, la bibliothécaire bénit son métier solitaire et s'affaire aussi loin que possible des collègues et des usagers. Décidément, la première journée de Louise s'annonce longue et douloureuse.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Louise, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.


[CONSIGNE : Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, terminez le post en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 5
0

RP posté le

Après une semaine à s'adapter à son nouveau foyer ainsi qu'aux activités disponible en ville, Arthur aller devoir se lever plus tôt. C'était la rentrée. Il appréhende grandement cette première journée ici. Il avait du s'éloigner physiquement du peu de gens avec qui il s'entendait bien. Certes il pourra toujours les retrouver dans l'Arc mais pour aujourd'hui, il allait être au milieu de plein d'inconnu avec qui il passera au moins toute l'année.

La matinée d'intégration se déroula tranquillement, le jeune aveugle avait encore une fois reçu de la pitié dont il ne voulait aucunement mais resta tout de même polie et jovial avec ceux l'abordant. Le blabla habituel de rentrée n'intéressa que très peu l'étudiant et faillit même s'endormir pour son premier jour.

Midi arriva et Arthur décida de s'arrêter un fast food non loin de son école pour voir si ce n'était pas là qu'il finirai par manger si ce qu'il y avait à la cantine n'avait pas de goût comme là d'où il vient. Après avoir mangé, il se fit ramener chez lui par un taxi sans chauffeur.

En rentrant chez lui, il reçu un appel qu'il décrocha une fois la porte fermé. C'était Catherine, celle qui avait amené la technologie qu'il avait dans son corps pour l'opération. Elle avait un de ces timings.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Arthur, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.


[CONSIGNE : Vous

voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque

part dans un des lieux de la ville, terminez le post en écrivant

[1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 1
0

RP posté le

Aujourd'hui était enfin le grand saut, le jour de la reprise des cours. J'avais alors tout prévu, mon sac comportant juste de quoi manger vu que la nourriture et moi... Et bien c'est fusionnel ! Et puis après tout, pas besoin de carnet, pas besoin de portable, tout est situé dans mon esprit, dans ses lentilles absolument géniales !

J'étais alors dans un transport en commun vers le palais blanc... La ou se trouvait la tour Thémis et le tribunal. Car je suis en deuxième année de droit. Une fois arrivée, il m'a fallut demandé mon chemin pour trouver l'amphithéâtre ou mes cours se dérouleront tout le long de l'année. Et ma journée se déroula sans inconvénient, une journée de cours quoi... Pour la plupart des gens, les premières heures ne sont d'aucune utilité, pour eux se ne sont que de simples formalités mais pour moi... Ça me permet d'identifier le caractère de chaque professeur, leurs méthodes d'enseignements et enfin le programme de cette année... Franchement qui me déçois un petit peux mais il faut bien passer par la ! Alors je pris sur moi et termina ma journée sans difficulté.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Lucraitia, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 4
0

RP posté le

Une sonnerie qu’il connaissait depuis des années retentit dans la grande pièce qui constituait son logement. Le bruit relevait plus de l’alarme que d’une sonnette, mais elle lui rappelait son ancien chez lui. Il avait été impressionné du degré de modification qu’il pouvait apporter à son appartement.

Il ouvrit la porte et se dévoila le visage de la sublime jeune femme, qui l’avait accueilli il y a de cela une semaine. Catherine l’accompagna à « La Bulle », où se trouvait son futur atelier de travail.

Au vu de l’heure où il commençait, il ne fut pas surpris de voir autant de monde se diriger vers la sortie du complexe. Les horaires de soir n’étaient pas un problème pour lui, ayant toujours veillé très tard (devrait-il dire « très tôt » ?) pour son travail.

Ils passèrent devant la Bibliothèque Métis, où il put apercevoir d’immenses rangées de livres, alignés au cordeau. Un visage le frappa. Celui d’une femme, au physique peu attrayant. Elle semblait dans ses pensées, pourtant son regard était rivé sur un inconnu, plutôt jeune, auquel il manquait un œil, qui passait devant eux.

Mme Legrand le guida vers un ascenseur, qui plongea dans les souterrains de la ville. Sérace ne put que s’émerveiller devant le spectacle qui s’offrait à lui. Ils étaient sous l’eau, au milieu de coraux et de poissons tous plus colorés les uns que les autres.

Il ne sentait pas la machine descendre. La technologie d’Orbis Terrarum était vraiment fantastique.

*

Son équipe lui fut présentée, des ingénieurs venus de tous les coins, dans le but d’exprimer leur talent, tout en servant un intérêt général.

Sa nuit de travail lui parut très courte tellement il y avait de choses à découvrir. Les projets de son équipe semblaient fous et impossibles à réaliser, mais c’était un mot que l’on trouvait seulement dans le dictionnaire des imbéciles. Cette citation était gravée au-dessus de l’atelier. Il était venu ici pour repousser les limites de son métier, cet endroit était tout à fait celui qu’il lui fallait pour ça.

Sérace rentra chez lui, guidée par la merveilleuse Madame. Il dévora en un instant deux pains au chocolat, fraîchement préparés, qui lui firent office de « dîner ». Il allait se coucher quand une douce lumière clignota dans le haut de son champ de vision.

0

RP posté le

La voix sarcastique de Béatrice s'éleva tandis que je descendais les escaliers.

- Bonjour monsieur O'Donnell, j'espère que vous avez passé une bonne nuit, il est neuf heures vingt-neuf du matin et le temps est clair et ensoleillé ! Pensez à vous couvrir malgré tout, votre petit déjeuner vous attend dans le salon...

Tout cela était dit sur un ton négligé, désabusé voire même moqueur. Mais j'avais pris l'habitude de ne pas réagir à son humeur atroce dès le matin. On pouvait presque prendre ça pour un exercice de sérénité, de l'art de ne pas se laisser affecter par les mauvaises ondes que dégagent certaines de nos rencontre au fur et à mesure que notre vie avance...

J'avais voulu Béatrice comme une désagréable mégère, toujours là pour rajouter un peu d'épices à ma vie simple. Je ne l'avais pas voulue inefficace pour autant et malgré son manque de zèle apparent, elle avait préparé un petit déjeuner délicieux que je me mis à déguster calmement, dans cet endroit paisible et silencieux qui était maintenant mon nouveau chez moi.

De même, lorsque mon premier visiteur vînt, Béatrice laissa place à une altération de son programme comportemental, une sorte d'alter-ego aimable et bienveillant que j'aimais appeler Annabelle.

- Monsieur O'Donnell ? fit sa douce et délicate voix chantante, m’interpellant dans ma passivité réparatrice.

- Oui, Annabelle ?

- Vous avez de la visite. Une certaine Marjorie Langbell.

- Merci très chère. Faites-là entrer, je vais l'accueillir.

La porte s'ouvrit sur une ravissante femme d'âge mûr qui présentait un petit sourire sympathique.

- Madame Langbell ?

- Vous devez être monsieur Eduard O'Donnell, c'est cela ?

- Tout à fait ! Mais je vous en prie, suivez-moi, nous serons plus à l'aise pour discuter dans mon petit salon !

Je fis s'installer mon invitée et lui proposa même un peu de thé, qu'elle accepta volontiers.

- Racontez-moi donc, pourquoi êtes-vous venu me voir ?

- Et bien à vrai dire, je ne sais pas bien si c'est tout à fait approprié... Vous m'avez l'air d'un certain âge, vous devez être à la retraite, je vous embête probablement...

Je me mis à rire franchement, d'un rire chaud et bienveillant.

- Ne vous inquiétez pas pour ça ! C'est moi qui ai voulu continuer à exercer mes talents indépendamment du salaire de retraité que je touche, pour l'amour de l'art et du travail bien fait ! Dites-moi, ne soyez pas timide, je suis là pour vous aider !

- Quel vieil homme charmant vous faites ! Merci beaucoup !

Elle eut un sourire qui me fit chaud au cœur. J'étais son rayon de soleil de la journée et je m'en félicitais !

- Ma demande est un peu spéciale, monsieur O'Donnell... Voyez-vous... J'aimerais que vous réalisiez une toile pour moi...

- N'en dites pas plus, très chère ! l'arrêtai-je d'une main très calmement levée. Je m'en voudrais de vous donner une fausse impression de mes capacités ! Je propose à tous mes clients un premier portrait gratuit. Voudriez-vous que je vous interprète ?

- Que... Vous... M'interprétiez ? Qu'entendez-vous par là ?

Je laissai s'échapper un petit rire d'amusement avant de m'expliquer :

- Voyez-vous, je pense que le véritable travail d'un artiste n'est pas de représenter la réalité tel que ses sens la perçoivent mais d'imaginer au contraire comment son cœur l'éprouve, au-delà du regard, de l'écoute ou de la respiration. C'est pour ça que je préfère parler d'une interprétation que d'une peinture ou d'une composition musicale.

- Oh ! s'exclama-t-elle en levant sa main devant sa bouche avec une grâce noble. Comme c'est poétique ! dit-elle finalement dans un petit rire.

Peindre une si belle dame au cœur si pur fut un enchantement. Mais aussi un travail compliqué ! Elle avait ce sourire et cette attitude si rêveuse... Je me retrouvais dans ce regard...

- Vous avez perdu un proche, n'est-ce pas ?

Ma question la sortie soudainement de sa rêverie. Elle était étonnée... Mais la raison de sa surprise se mua lentement de l'incompréhension à une clairvoyance.

- Oh... lâcha-t-elle.

Elle avait compris. Elle ajouta rapidement :

- Mes condoléances...

- C'est gentil, mais ne vous inquiétez pas pour moi, c'était il y a longtemps. Elle et moi nous aimions d'un amour véritable et elle est partie trop vite, mais j'ai appris à vivre avec, à présent. Le temps à fait son office.

- C'est courageux. En ce qui me concerne, c'est mon mari. Il m'a quitté l'année dernière. C'est pour ça que je viens vous voir...

Je retournais le tableau que j'avais enfin fini. Ce que dame Langbell y vit sembla profondément la toucher.

- C'est incroyable, j'ai l'impression de voir mon reflet et pourtant je n'ai jamais vu une telle femme dans aucun miroir... !

- Je vous remercie, c'est très flatteur, dis-je humblement.

Elle se pivota vers moi avant de prendre une de mes mains vieillissante entre les siennes.

- Merci beaucoup. Je suis certaine à présent : je veux que vous peignez mon mari. Je n'ai plus rien de lui, pas même la moindre photo. On ne m'a pas laissé accéder aux images des caméras de surveillance pour un motif qui ne concerne pas ma sécurité. Tout ce que je peux faire, c'est vous le décrire. Je vous en prie, accédez à ma demande.

Elle semblait si bouleversée. Je refermai mon autre main sur l'une des siennes avant de lui adresser quelques paroles douces :

- Rassurez-vous madame, c'est pour ça que je fais ce métier. Je ne vais pas pouvoir m'y atteler aujourd'hui car j'ai encore du travail qui m'attend et que j'ai besoin de réunir un certain nombre de conditions. Et puis, je dois bien avouer ne plus être tout jeune ! Mais revenez me voir dès que vous le pouvez à partir de demain et nous nous attellerons à ce travail.

Elle me remercie de mille façons différentes, si bien que je fus même un peu gêné au bout d'un moment. Mais finalement elle quitta les lieux, laissant en moi un sentiment de satisfaction. C'était pour ça que je faisais ce métier. Pour travailler les émotions au plus profond de l'être.

En début d'après-midi, je reçu un appel d'un responsable de la Bibliothèque. Nous convînmes d'un rendez-vous pour un formation professionnelle que j'allais diriger. Mon passé en tant que bibliothécaire devait servir à la nouvelle génération !

Puis vint la réunion du club de lecture, qu'il me fallait simplement programmer. Ce ne fut pas une mince affaire puisqu'il fallut convaincre tout le monde de bien vouloir se déplacer jusque chez moi. Et convenir de l'horaire pour la rencontre hebdomadaire... Mais ce fut une mission brillamment réussi. La nuit tombait et il était temps pour moi de prendre un peu de repos...

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 2
0

RP posté le

Le Palais Blanc était le noyau politique d’Orbis Terrarum. Chaque grand pouvoir, du judiciaire à l'exécutif en passant par le militaire, avait son bâtiment propre, relié aux autres par un important réseau de tubes et de conduits, comme pour symboliser la complexité de leurs relations. Intégra, après avoir pris le temps d’observer le lieu dans les moindres détails, se présenta au secrétariat de la Tour Athéna.

- Bonjour, mon nom est Intégra Marbone. J’ai rendez-vous avec le commandant général. Je suis venue prendre mes nouvelles fonctions en tant que lieutenant de l’Unité Raven. Déclara la jeune femme.

- Bienvenue madame Marbone. Répondit l’hôtesse de sa voix robotisée, Veuillez scanner votre META afin de confirmer votre identité s’il vous plaît.

Cela fait, l’hôtesse rentra des données dans un ordinateur, consulta une liste du personnel de la Tour et constatant que le nom d’Intégra figurait bien dans ses papiers, elle lui adressa un sourire et poursuivit :

- Identité et fonction confirmées. Si vous me le permettez, je vais prendre un instant pour communiquer votre présence au secrétariat de monsieur le commandant général.

Intégra acquiesça et attendit. Elle parcourut le vaste hall d’accueil d'un regard rêveur. La Tour Athéna jouissait d’un important dispositif de sécurité, capable de dissuader les plus grands malfrats. Des portiques de sécurité à l’entrée, deux bureaux d’accueil placés à gauche comme à droite de la pièce, des caméras de surveillances infrarouges et thermiques pouvant pivoter à 180°, des vigiles en uniforme flanqués d’androïdes armés… Et au milieu de cet immense espace trônait une colossale statue de marbre blanc poli. La déesse Athéna, équipée de ses attributs de déesse de la stratégie militaire, posait les yeux sur quiconque pénétrait dans ses appartements. A la vue de toute cette organisation, Intégra ne put s’empêcher de réveiller en elle le souvenir de ses précédentes missions.

- Si TOTR se présente comme la terre du futur où tout n’est que jeux et paradis innocent, il n’empêche que le volet politico-militaire conserve une place majeure dans son fonctionnement. Songea-t-elle, Une sélection minutieuse des habitants, des inventions classées secret-défense, une surveillance accrue de tout ce qui provient de l’extérieur... Je me demande si ce monde compte vraiment se limiter à un simple rêve d’expansion technologique et de modernisation… Je parie qu’au sommet de la hiérarchie, on nourrit des ambitions bien plus grandes !

La voix de la secrétaire tira l’espionne de ses méditations.

- Le commandant général est averti de votre arrivée. Il vous donne rendez-vous dans les nouveaux quartiers de l’unité Raven. Veuillez suivre l’androïde à votre droite, il vous y mènera.

Intégra suivit donc l’humanoïde jusqu’à un ascenseur de verre, qui les propulsa jusqu’au cinquième étage. Après s’être aventuré dans un dédale de couloirs, le guide d’Intégra fit halte devant une large porte blindée sur lequel y figurait « Office de l’Unité Raven. Entrée sur autorisation. » La jeune femme scanna à nouveau sa META et les battants s’ouvrirent comme par magie. Deux hommes, l’un en uniforme, l’autre en costume noir, se trouvaient déjà dans la pièce. Lorsqu’Intégra entra, ils se levèrent en signe de respect. Celui en uniforme se mit spontanément au garde-à-vous.

- Merci de votre accueil messieurs. Je vous en prie, asseyez-vous.

- Nous attendons le commandant général ainsi que trois autres arrivants, dont une nouvelle recrue occupant le poste de capitaine de la Milice. Informa l’homme en uniforme.

- Très bien. Fit Intégra.

Le commandant entra quelques instants après, accompagné d’un grand gaillard à la peau mate couverte de tatouages et aux longs cheveux blancs. Le commandant introduisit le nouveau venu comme étant Lucian Varlen, capitaine qu’Intégra en tant que lieutenant et agent spécial de l’unité seconderait de temps à autre. Une fois le comité au complet, le commandant décréta que la réunion pouvait commencer.

- Bienvenue au sein de la toute jeune Unité Raven, qui avec vous à ses côtés, deviendra bientôt le fleuron de la sécurité de notre capitale, si ce n’est de TOTR tout entier. Je rappelle donc rapidement ce en quoi consiste le rôle de cette unité, avant de détailler ce qui fait la spécificité de vos fonctions. L’unité Raven est une équipe formée sur le long terme termes pour toutes les missions spéciales qui nécessite l’intervention de plusieurs experts. Vous vous doutez donc que si vous êtes assis à cette table aujourd'hui, c’est bien parce que vous avez été sélectionnés de manière minutieuse, et que votre fichier a été retenu au détriment de d’autres candidatures, qui se comptaient en millions. Nous disposons de nos propres bureaux et organisation administrative et recevons des missions émanant de la commanderie de la Milice et de l’agence gouvernementale. Autant vous dire que vous jouez tous un rôle clé dans le bon fonctionnement de cette unité et que « de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités » pour citer un grand penseur de notre temps…

Il passa ensuite en revue les différents devoirs et obligations de chacun. Cette première journée terminée, Intégra rentra chez elle presque immédiatement (non sans avoir échangé une parole ou deux avec ses nouveaux collaborateurs, histoire de se socialiser). La britannique se saisit de son téléphone crypté et envoya un message à Tyson.

« Première journée de boulot terminée. Avez-vous bien pu la suivre grâce à la liaison ? »

« C’était parfait. » répondit Tyson.

« Nos ingénieurs sont en train de modéliser un début de maquette de la Tour Athéna, mais il nous manque encore trop de données. On t’enverra une liste des coins à explorer prochainement. Nous avons également enregistrer le profil de tous les membres du personnel que tu as croisé aujourd’hui. Des biographies très intéressantes que je te conseille de lire. Tu savais que le commandant général était un ancien champion du monde de Candy Crush ? »

« Si toutes les biographies sont aussi intéressantes je saurais m’en passer merci. » objecta Intégra.

« Ça va je plaisante ! En tous cas continue ton exploration. C’est simple : Plus on en saura, mieux c’est. Pour l’instant contente-toi donc de faire du renseignement et de parfaire ta couverture. Si les plans changent, on te fera signe. »

La jeune femme sourit. Il fallait à présent redoubler de méfiance, faire preuve de prudence, être crédible, infiltrer le gouvernement, jouer avec les personnes et ce à leur insu... Intégra adorait ça. Du haut de son perchoir tel un faucon, elle surplombait le monde, voyait et analysait tout. Elle se mouvait telle une couleuvre, rampante, sifflante au milieu du troupeau, se fondant dans la masse et attendant le bon moment pour frapper. L'espionne prenait plaisir, non pas à achever sa proie, mais à la chasser.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Integra, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 8
0

RP posté le

Il était 10h pile, le réveil de Constance venait de sonner comme à son habitude pour la forcer à se réveiller. C'était probablement la plus grande difficulté de la journée : Se lever. Ce la faisait plus de dix ans qu'elle se levait à l'aide de son réveil, c'était une sacrée invention quand on y pense, non ?

Constance n'avait pas attendu pour s'habiller, elle savait que cette journée allait être spéciale et qu'elle ne devait pas être en retard. Elle était sur le point de découvrir son lieu d'étude, le lieu où elle passera la plus grosse partie de ses journées. Comme convenu, Catherine toqua à la porte et lui souhaita le bonjour. La demoiselle ne put s'empêcher de répondre tout aussi poliment avant de lui sourire. Elle était prête à partir en direction de ce qu'ils appellent "La bulle", et plus précisément le lieu où se trouvent toutes les plus grandes universités.

Grâce à Catherine, Constance fut rapidement amenée jusqu'au lieu souhaité grâce au même véhicule qui l'avait amenée jusqu'à son domicile quelques jours auparavant. Elle y découvrait toutes les plus grandes universités, toutes aussi belles les unes des autres. L'école de médecine n'échappait pas à la règle, elle était elle aussi présente en ce lieu. Il s'agissait d'un immense bâtiment d'un blanc immaculé. Les bâtiments étaient visiblement terriblement bien entretenus et ça l'étonnait vraiment beaucoup. Ce quartier était un compromis parfait entre l'architecture qui se veut moderne voire futuriste et la végétation qui prenait contrôle des lieux petit à petit. D'un pas assuré, elle pénétra l'enceinte du bâtiment pour découvrir dans quel lieu elle allait étudier pendant plusieurs années. Sa première sensation fut de l'étonnement. Le lieu était propre, terriblement propre. Sa deuxième sensation fut l'envie de découvrir chaque recoins du bâtiment. Constance aimait tout connaître, tout savoir à l'avance pour ne pas avoir de mauvaises surprises. C'est pourquoi elle décida d'analyser chaque lieu, chaque salle.

Lorsque la journée découverte fut terminée et une fois qu'elle eut prit connaissance des étudiants avec qui elle allait avoir cours, elle quitta le bâtiment et remercia une énième fois Catherine qui la laissa regagner son appartement. La journée était passée si vite, c'était la première fois que Constante avait fait ce constat. Comme quoi, il s'agissait réellement d'une nouvelle vie qui s'offrait à elle. A peine rentrée chez elle, elle défit les lacets de ses chaussures et les retira avant de s'allonger dans son confortable lit. Un large soupire d'aise suffit à faire comprendre que la demoiselle était épuisée de cette journée passionnante. L'heure du repos avait sonné, elle allait enfin pouvoir se reposer et réfléchir aux journées qui allaient suivre. Constante essaya alors de rejoindre les bras de Morphée en s'enveloppant de sa couverture. Cependant, après plusieurs minutes de détente, une vive lumière vint illuminer son regard. Elle ouvrit alors les yeux et attendit de savoir de quoi il s'agissait.


0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Constance, Veuillez m'excuser pour le dérangement. J'ai oublié de vous informer tout à l'heure... Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »

Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah,aussi… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne soirée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 3
0

RP posté le

Elle a éhontément abusé de son abonnement aux Salons Léto. Elle y est allée tous les soirs. Mais dans la journée, c'est dans le centre qu'on la trouvait, ou à la plage, dehors, avec Jalâ parfois.

Elle a cherché, mais n'a pas vu d'espace dédié à l'agriculture, à la production des denrées alimentaires de première nécessité. Il y a des jardins publics, vastes, bien entendu, et certaines habitations ont même leur propre jardin potager, mais à vrai dire, elle se demande où OT cache ses espaces de production. Et son premier jour de travail arrivant, elle s'est aussi dit que là-bas elle trouverait certainement la réponse.

Shama est contente de pouvoir se mettre à travailler enfin. Le matin de son premier jour, elle accueille Catherine avec un grand sourire, elle est prête à partir pour La Bulle. Sur le chemin elles discutent un peu de ce qui attend Shama, mais Catherine reste assez vague et ce n'est qu'en arrivant au centre névralgique d'OT que Shama commence à se faire une idée de son environnement de travail.

Elles entrent dans un hall immense et épuré (est-il seulement besoin de le signaler puisque tout ici est ainsi ?) et se rendent à la réception. Une androïde se tient derrière le comptoir. Catherine lui annonce que c'est le premier jour de Shama.

- Bonjour et bienvenue à la Bulle, déclame-t-elle de sa froide voix de synthèse. Veuillez confirmer votre identité avec votre META. Vous serez ensuite orientée vers votre lieu de travail, les prochains jours, il vous suffira de pointer à l'étage auquel vous travaillez, avec votre META, toujours.

Shama hoche la tête et envoie les données sur son identité à l'androïde via ses lentilles.

- Le secteur "Recherche & Développement" est immergé, rendez-vous au niveau -5, un autre androïde vous guidera vers le secteur d'agronomie à partir de là. Bonne journée madame Thumri, nous espérons vous voir ici souvent.

Catherine et elle descendent donc au 5ème, où de nouveau, un androïde leur indique le chemin. Il y a plusieurs domaines d'activité en R&D, évidemment, et l'espace immergé est gigantesque. Dans les couloirs, situés sur les bords extérieurs, de grandes vitres épaisses laissent voir l'océan, qui teinte l'environnement d'un bleu opalescent, malgré les néons. Enfin, les deux femmes, guidées par l'androïde, arrivent devant une porte indiquant "Laboratoire d'étude sur les conditions de production". L'androïde les laisse entrer là, et repart. Catherine présente alors quelques collègues à Shama, puis la laisse avec eux.

Un grand blond avec une chaussure noire - l'autre étant cachée sous un plâtrage conséquent - s'avance vers elle avec des béquilles, tout sourire.

- Bienvenue ici, Shama ! Tu es l'ingénieure en ergo-agronomie qu'on nous avait promis, si je ne me trompe pas ? Sébastien Tozzini, se présente-t-il. On t'a expliqué sur quoi nous travaillons plus précisément ici ?

Shama serre la main qu'il lui tend, mise à l'aise par son introduction sans fioriture.

- Merci beaucoup Sébastien. Oui, je suis l'ingénieure. On m'a dit que ce laboratoire était dédié à l'étude des conditions de travail agricole et du bien-être humain, en rapport avec les nouvelles technologies de production.

- Oui c'est cela, nous travaillons sur des statistiques rapportées par les indices de bien-être, les IBE, comme on les appelle ici, et nous essayons d'améliorer les conditions de travail des exploitants, grâce à la technologie, en envisageant de nouvelles utilisations des outils, des améliorations ou des modifications en fonction des retours que nous avons sur certains points ...

Sébastien poursuit ses explications, montre à Shama son espace de travail, lui donne son emploi du temps, et lui présente ceux à qui elle va avoir affaire dans le laboratoire. Tout est très connecté ici également, les accès aux fichiers sont enregistrés par la META, peuvent être transmis n'importe où et à n'importe qui ayant les autorisations nécessaire au sein du labo, et la communication entre les employés s'en voit simplifiée.

Sa première journée se déroule ainsi très bien, et le soir-même, ses collègues l'invitent à prendre un verre dans le centre. C'est en rentrant chez elle un peu plus tard, satisfaite de sa journée, que Shama reçoit un appel de Catherine.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Shama, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 2
0

RP posté le

Voici maintenant le temps de se mettre au travail. La présence de la charmante Catherine n'a pas manqué de nous le rappeler.

Une semaine entière de congé à se prélasser dans les spas de mon père et à s'amuser dans les salons Leto n'ont pas vraiment aidé à se motiver pour cette journée, mais si je n'y étais pas allé, ma mère m'aurait littéralement tuer. Quand je pense qu'elle était déjà prête à travailler le lendemain de notre arrivé ! Heureusement on a réussi à lui faire comprendre l'intérêt de se reposer pour prendre ses marques dans ce monde où les codes étaient un peu différents. (un jour seulement, faut pas pousser non plus) Bizarrement, Rose à été plutôt matinale ce jour-là. Elle fut la première à nous quitter et à nous souhaiter une bonne journée. Je venais à peine de me réveiller. Ensuite ce fut le tour de maman. Elle voulait me proposer de venir avec elle, vu qu'on allait au même endroit, mais je n'étais pas encore prêt et je ne voulais pas la retarder.

J'étais maintenant arrivé, un loop plus tard, devant l'immense et majestueuse tour d'UBL, une entreprise de services numériques, l'un des leaders du le marché de la lumière. La tour en elle même, reflétait l'imposant avec son jeu de miroirs à formes géométriques tapissant les murs. L'endroit était plus grand que je ne le pensais. Je ne croiserai probablement pas maman, vu que 3 ou 5 étages doivent séparer le département financier du mien.

Ainsi, c'est seul, que je rentrai dans les locaux de la compagnie. J'arrivais dans un énorme hall, très chic. Je me déplaçait jusqu'à l'accueil et je demandais le chemin :

"-Excusez moi, je cherche le département d'analyse numérique"

C'est une sympathique jeune brune, la trentaine, en veste et pantalon noir très classe, les cheveux serré en chignon qui m'a répondu. J'ai mis du temps à me rendre compte que c'était une Android. J'ai entendu dire que les cheveux de certains robot étaient des vrais, que maintenant il arrivent à les faire pousser en labo. Je me demandais si c'était vrai, et si c'était le cas pour cette secrétaire, le réaliste était poussé au maximum. Elle fut trahi par cette lueur caractéristique dans ces yeux, qui clignotaient avant de me répondre :

"- Bienvenue Lucas Di Leone, votre prise de fonction se fera au 5 ème étage, prenez cet ascenseur, monsieur Stevens vous y attendra, il vous expliquera tout."

Lorsqu'elle eut dit mon nom je fut vraiment surpris. Je suppose que le temps que je l'observait, elle avait déjà pu identifier mon identité. J'ai beau avoir l'habitude des technologies, même moi j'étais étonné par la rapidité et l'efficacité de la META.

Je me dirigeais donc vers mon nouveau poste de travail, lançant un dernier regard à l'android qui attendait déjà une nouvelle personne.

Ensuite, je fut aceuilli par monsieur Stevens, qui lui avait des manières si droite, et une voix si monotone qu'on aurait pu le confondre avec un machine, pas celle d'aujourd'hui, où la voie est calibrée pour nous être agréable, mais les robots de films de science fiction des années début 2000. (on est assez fan de vieux films dans la famille).

Parfois je me surprenait à écouter réellement ce que disait Monsieur Stevens :

"- Ainsi vous prendrez vos fonctions dès aujourd'hui. Un IA personnalisé vous sera fourni et vous assistera spécialement dans votre tâche, il sera ajouté à votre META. Vu la nature de vôtre tâche vous pouvez travailler à domicile, via votre bureau virtuel, vous êtes prié d'utiliser celui de l'entreprise pour des raisons de sécurité, puisque que vous serez amené à analyser des données sensibles soumis à la charte de protection des données personnelles. Vous pouvez également travailler ici, mais aucun de vos collègue de ce département ne se rendent physiquement dans les locaux. Un carnet de contact vous sera envoyé affin que vous puissiez interagir entre vous dans des cadres professionnels, bien sur. Vous serez peut être appelé de temps en temps en Réunion en visio ou holo-conférence. Bienvenue à bord du navire. "

Ouf ! C'etait long et je connaissais déjà la moitié de ce qui était dit. Sauf qu'il y a oublier de préciser qu'en plus de délivrer un " espace sécurisé " pour les données, les bureaux virtuel fournis par l'entreprise permettent de surveiller l'activité et le rendement des employés

Comme annoncé, le bureau réel, lui était vide.

Je décidais de me lancer et de commencer mes tâches ici pour faire sérieux, mais à partir de demain, je ne reviendrai plus ici.

Tout se fera à domicile.

0

RP posté le

Vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Lucas, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 7
0

RP posté le

« D’accord, d’accord. UNE journée. Mais pas plus. »

Une journée. Suite à l’insistance de ses enfants pour qu’elle profite un peu des lieux et de sortir avant de reprendre le travail, Melissa avait fini par s’accorder une journée de repos avant de rejoindre les locaux d’UBL. Elle avait prévenu au préalable, et bien évidemment, personne ne lui en avait tenu rigueur. Après tout, ils avaient tous eu droit à leur semaine d’adaptation à leur arrivée à OT, et s’étonnaient quelque peu que leur nouvelle collaboratrice décide de s’en passer pour attaquer si vite.

Accoudée au comptoir de la cuisine, Melissa contemplait un couple de poissons chirurgiens en train de s’affairer autour d’un corail en fleur. Le doux bourdonnement d’un appareil cessa, remplacé par le petit bip caractéristique qui indiquait que son café était prêt. Le couvercle fut automatiquement vissé au sommet la tasse isotherme. La blonde s’en empara et se dirigea vers la porte d’entrée.

« Bonne journée, Dotty. »

Elle savait qu’elle s’adressait à une machine à laquelle il était indifférent qu’on lui souhaitât la bonne journée, et surtout qui allait rester près d'elle tout au long de celle-ci, mais le reste de sa tribu était encore profondément endormie.

« Bonne journée, Melissa », lui répondit toutefois l’intéressée avec un sourire cordial.

L’italienne monta à bord du véhicule personnel qui l’attendait devant l’entrée. Elle s’installa, passa machinalement une main comme pour enlever un pli imaginaire de son tailleur d’un blanc immaculé, et porta le café à ses lèvres. C’était un des petits luxes d’être le directeur financier d’une si grande entreprise.

UBL était un des « leaders mondiaux des produits et solutions d’éclairage », comme le matraquaient partout leurs annonces publicitaires. Ils avaient, en leur temps, su prendre le tournant du numérique et devenir moteurs en matière de développement domotique, d’accès internet par la lumière, etc. avant même le développement de l’ARC. Cette nouvelle technologie avait une nouvelle fois révolutionné la façon de concevoir le monde, et UBL, une nouvelle fois, avait su prendre le tournant au moment il le fallait pour accompagner cette nouvelle transformation radicale.

L’imposante et pourtant cristalline tour, surmontée du sigle d’Universal Business Lights, s’offrit à ses yeux. Melissa descendit du véhicule, et traversa le parvis verdoyant pour atteindre l’entrée de son nouveau lieu de travail.

« Bienvenue, Melissa ! »

Michael Channing, le PDG d’UBL, venu l’accueillir en personne dans le hall d’entrée, se dirigea vers elle et lui tendit la main, qu’elle accepta gracieusement.

« Merci Michael. C’est un plaisir d’être ici ! »

Ce dernier lui fit un petit signe de la main, et Melissa lui emboîta le pas. Ils traversèrent un portique d’entrée, qui s’ouvrit immédiatement sur son passage.

« Identification META » lui sourit Michael, comme s’il répondait à une question qu’elle n’avait pas formulé à voix haute.

Une fois qu’elle fût de nouveau à son niveau, il se dirigea droit vers les ascenseurs. Les portes de l’un d’entre eux s’ouvrit à leur arrivée. La cabine était dénuée de tout bouton. D’ailleurs, elle était également dépourvue de toute paroi. Du moins, c’était comme si, puisque rien n’altérait la transparence de ses cloisons entièrement vitrées.

« Au vu de la sensibilité et du caractère stratégique des dossiers que nous aurons à traiter en semble, je pense que tu comprendras aisément que l’intégralité de ton travail ne saurait se contenter de liaisons virtuelles. D’autant que, tu as certainement dû l’apprendre par Catherine, ces réseaux sont étroitement surveillés. »

Sans plus d’entrée en matière, le PDG était allé droit au vif du sujet. Melissa ne se laissa pas déstabiliser par cette familiarité naturelle dans son ton. Bientôt, si l’alchimie se créait, ils seraient comme les deux doigts de la main, dans l’intérêt du développement toujours plus poussé de l’entreprise. Leur synergie serait d’ailleurs un élément moteur des succès futurs d’UBL. Après tout, elle devenait aujourd’hui son bras droit.

La discussion se poursuivit tandis qu’ils gravissaient les étages, puis le temps qu’ils parcourent un couloir, et jusqu’à ce que Michael s’arrête devant une porte à double battant fermée.

« Là-bas, c’est mon bureau », dit-il en désignant du menton une porte à la vitre fumée, un peu plus loin. « Bienvenue chez toi » poursuivit-il en lui faisant signe de pousser la porte devant elle.

« Je te laisse prendre tes marques, on se retrouve dans une heure. »

Une pièce immense, aux lignes épurées. Le mobilier était minimaliste d’apparence, mais elle savait que l’ensemble était d’une ergonomie remarquable et que tout serait fait pour son plus grand confort. Et que dire de cette vue qui dominait la City. Melissa ne regrettait clairement pas son choix.

Elle se dirigea vers le bureau, et s’installa. D’un confort parfait, comme elle s’y attendait. La surface entière de la table était un écran.

Melissa posa la tasse qui n’avait pas quitté ses mains depuis qu’elle était partie de chez elle ce matin, et appuya délicatement sur le bureau pour démarrer l’écran.

« Au travail, maintenant. »

0

RP posté le

En fin de journée, vous recevez un appel. Cela vous apparaît comme une petite lumière au niveau de votre vision naturelle en haut à droite de votre vue. Par votre simple focus dessus et votre volonté, vous décrochez et c’est le visage de Catherine qui apparaît. Elle vous salue chaleureusement.

« Bonjour Melissa, Comment s’est passée votre première journée ? »


Elle sourit en écoutant votre réponse puis après un petit échange passe à un autre sujet :

« Je ne vous contacterai plus sauf si nécessité urgente mais je serai toujours disponible si vous avez besoin de moi. Je vous encourage à continuer de visiter la ville et de vous déplacer dans les différents lieux publics pour vous familiariser à votre nouveau monde. Peut-être rencontrerez-vous alors des personnalités intéressantes. »


Après un dernier échange, Catherine penche la tête sur le côté en guise d’au revoir amical.

« Ah, j’oubliais de vous dire… Une surprise vous attend pour fêter votre arrivée parmi nous. Bien… Je vous laisse. Bonne fin de journée ! »


La transmission se coupe.



[CONSIGNE :

Vous voici à la dernière étape de la quête. D'abord, postez un RP quelque part dans un des lieux de la ville, effectuez un poste en écrivant [1d10] à la suite de votre RP. Ensuite, rejoignez la communauté sur Discord ici. Enfin rejoignez le Clan Infinite de ORBIS TERRARUM si ce n'est déjà fait. Et alors, vous recevrez un objet surprise (RP).]

Lancers de dés :
[1d10] = 5
0

RP posté le

Cela faisait maintenant quatre jours que Paul était arrivé sur OT et il lui fallait maintenant se préparer à commencer les cours. Soucieux de la première impression qu'il donnerait à ses élèves, il lui fallait se préparer au mieux pour son premier cours.

Il consulta le programme et vit que l'époque que ses élèves allait étudier était l'époque victorienne. Paul fut très rassuré en lisant cela car c'était l'époque qu'il connaissait le mieux. Pour assurer son cours, il alla donc chercher un livre et prit quelques notes au cas où il aurait un problème avec un événement particulier. Après cela, il réfléchit à un moyen d'intéresser tous les élèves, faire un cours n'est pas facile, et y assister peut être une corvée pour certains, alors il voulait trouver une activité ou une présentation qui donnerait envie d'écouter et d'en savoir plus.

Le lendemain, Paul fini de préparer le plan de son cours et rechercha encore le moyen de faire un cours qui intéressera toute sa classe, puis Cyril vint parler à Paul :

"Monsieur, vous allez bien ? Vous semblez inquiet, peut-être qu'un peu de repos vous fera du bien."

"Oui Cyril, je vais bien. J'ai juste un peu de mal à trouver une solution pour intéresser une classe à un cours d'histoire."

"Très bien, mais puisque le cours que vous êtes censé dispenser n'est que dans 2 jours, pourquoi ne pas faire une petite pause pour rester calme et éviter le stress."

"Faire une pause ? Pourquoi pas, après tout je ne risque rien, si je ne trouve pas de solution tant pis je ferait un cours normal, sans prétention."

Suivant les conseils de son assistant personnalisé, Paul prit une pause et alla sur son ordinateur. Il ouvrit une page qui avait attiré son attention, celle-ci parlait d'un monde-jeu qui allait bientôt sortir, "The Lights Era", un monde-jeu dans lequel on incarne un personnage historique ou non dans l'époque georgienne. Cette idée était le déclic dont avait besoin Paul pour trouver comment intéresser tout le monde.

Il sorti sa feuille de cours et commença à y noter plusieurs idée, parmi ces idée on peut voir, accompagner les élèves pendant qu'il créent un personnage réaliste à l'époque victorienne, faire un jeu de rôle grandeur nature. Toutes ces idées avait un même but, ne pas raconter l'histoire mais bien vivre l'histoire, si la technologie le permettait, pourquoi ne pas s'ouvrir aux innovations qu'elle permet.

Satisfait de son travail, Paul alla se coucher rassuré de voir qu'il avait enfin fini de préparer son cours. Le lendemain, son dernier jours de repos, Paul s'exerça à faire son cours toute la matinée et parti de chez lui l'après-midi pour se détendre aux salons Leto. Le soir, il reprit sa lecture, "Le portrait de Dorian Gray", qui se déroule à l'époque victorienne et qu'il avait commencé pour l'occasion.

C'est enfin le jours J, Paul doit aller travailler et même s'il est bien préparé, il sens le stress s'installer peu à peu en se rapprochant de l'école. Son stress disparu quand il fut accueillit, le directeur et un autre professeur l'attendaient devant l'entrée. Les élèves n'étaient pas encore arrivés mais tous les professeurs étaient déjà présents. Le directeur prit la parole.

"Bonjour, vous devez être Paul, je me présente Hervé Flichy, directeur de l'école. Et voici Isabelle Delbare, professeure de mathématiques et représentante des professeurs lors des réunions. Suivez-la, elle va vous faire visiter l'école et vous guider vers votre salle de classe, et si vous avez des questions elle se fera une joie d'y répondre."

Le directeur ne perdit pas une seconde et dès qu'il eut fini de parler il reparti dans l'école et Paul ne le revit plus de la journée. C'était un homme pressé, très grand (presque deux mètres), blond et légèrement dégarnis, Paul ne semblait pas être sa priorité et il était surement venu juste pour la forme. Isabelle était plus petite que Paul, ses cheveux noirs coupés en carré qui se finissaient au niveau de son menton lui donnait un air très sérieux, elle prend la parole et d'une voix très douce dit :

"Bienvenue Paul, excusez monsieur Flichy, il est souvent très prit par son travail. Suivez-moi je vais vous montrer la salle des professeurs."

L'école était très belle, les murs étaient blanc sauf certains qui étaient recouvert de couleurs et de motifs, Isabelle expliqua que les étudiants en art pouvaient lors d'un projet peindre un mur. Arrivé dans la salle des professeurs, Paul remarqua très vite la propreté des lieux, un air sain, une ambiance de travail saine qui donnait envie de rester ici.

Il passa un peu de temps à discuter avec les autres professeurs pour faire connaissance, il y avait deux professeurs d'anglais, un professeur d'art, trois professeurs de mathématiques (Isabelle compris) et surtout un autre professeur d'histoire. Bien plus vieux que Paul, il était content d'avoir un collègue dans son domaine d'étude, quelqu'un avec qui il allait pouvoir discuter d'histoire sans retenue. Il avait les cheveux blancs, de petites lunettes rondes et une barbe, il faisait un peu penser au père noël en y repensant.

Isabelle fit signe à Paul de la rejoindre pour le mener vers sa salle de classe, c'était une très grande pièce, plus petite qu'un amphithéâtre mais plus grande que les autres salles de classes. Isabelle lui dit que les élèves n'allaient plus tarder et qu'il pouvait attendre et s'installer ici s'il voulait, puis elle s'en alla.

L'heure du cours approchait, certains élèves attendaient devant la porte en discutant, Paul les fit entrer et il commença à sortir de son sac son carnet, il y décrit les élèves dans la salle et exprima son sentiment de bien-être dans cette école. Tous les élèves étaient enfin arrivés, pas de retardataires ni d'absent, Paul peut enfin commencer son cours.

Il voit très vite qu'au fond de la salle quelques élèves discutent entre eux au lieu de suivre ce qu'il raconte et prend donc ces élèves comme référence, s'il réussit à leur faire apprécier l'histoire ou au moins ce cours, alors son objectif est atteint, sinon c'est un échec.

"Bien tout le monde, écoutez-moi, vous aussi au fond, j'ai quelques chose à vous proposer. Nous allons ensemble essayer une nouvelle méthode d'apprentissage, vous allez participer au cours et je vous guiderais. Nous allons créer un personnage comme dans un monde-jeu, et lui faire vivre l'histoire que je vais vous raconter. Nous établirons les règles en jouant et nous allons suivre notre personnage de sa naissance à sa mort, pour nous approprier toute son histoire."

Si certains semblaient réticent, la plu^part des élèves donnaient l'impression d'adorer cette méthode. Paul commença par donner vie à son propre personnage pour donner un exemple à suivre et guider sa classe.

Chaque élève créa son personnage et, suivant les premières règles données par leur professeur, il commencèrent leur histoire au début de l'époque victorienne, lors du couronnement de Victoria 1re en 1837...

"Le cours est fini, vous pouvez ranger vos affaires et repartir."

Paul était très content, il avait réussit à intéresser tous ses élèves y compris ceux du fond. Et, alors qu'il rangeait ses affaires, une étudiante vint vers lui.

"Monsieur ? Est-ce que vous pourriez proposer votre méthode d'apprentissage aux autres professeurs s'il vous plaît ?"

"Je verrais ce qu'ils en pensent mais ça ne sera pas pareil si un autre cours fait la même chose, là c'est de l'histoire et ça fonctionne parce que ce sont des personnes qui ont existé. Mais je le proposerais tout de même, Je vous en dirait plus au prochain cours."

Paul retourna en salle des professeurs après avoir quitté sa salle de classe, il engagea la discussion avec l'autre professeur d'histoire pour commencer. L'idée semblait lui plaire mais il eut la même réaction que Paul, en pensant que ça ne fonctionnerais pas avec les autres matières. Ils allèrent tout de même proposer ce nouveau concept en espérant trouver une solution pour l'adapter à tous les cours.

Après quelques dizaines de minutes de débat, certains professeurs acceptèrent d'adopter le nouveau concept, notamment les professeurs de langues qui trouvait l'idée vraiment très bonne, cela permettrait aux élèves d'apprendre une langue en vivant la langue, en la parlant dans des situations concrètes. En revanche, les professeurs de mathématiques et d'art ne voyaient pas l'intérêt de changer de méthode dans leur cours.

Paul, en rentrant chez lui, repensait à cette journée et dès qu'il fut chez lui, il s'allongea dans son lit et écrivit toute cette journée dans son carnet qui allait bientôt être rempli. Heureux d'avoir été accepté par ses collègues et reconnus par ses élèves, Paul s'endormit tranquillement et l'esprit léger.

0