{{{$data->nom}}}

ORBIS TERRARUM

Scène libre : Opéra Franklin

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

59d780e193b23a6fab8515832e8c63de.png


Mon travail a l’opéra, était comme dans mes rêves.

La musique qui fait vibrer toute la scène, la salle et les gradins.

Toutes les colonnes recouvertes de fines feuilles d’or et de grands fauteuils rouges qui orner la salle, la rendait magnifique ainsi qu'une superbe peinture recouvre le plafond.

C’était donc ce soir que se déroulerait mon tout premier concert en tant que soliste.

J’arrivai, portant une longue robe bleu pré du corps, je ne m’étais pas autant pouponné depuis longtemps. Toute ma famille serait dans la salle se soir, la tension était a sont comble, tous ses inconnus qui serait la pour m’écouter et me regarder, est-ce que je pourrai y arriver ? Pour la première fois, je doutais de mon talent. Heureusement ma sœur serait là, c’est elle que je regarderai pour me donner du courage.

Tout les billets avait était vendu, la salle serait donc pleine a craqué.

C’est donc l’heure, je m’installe en avant de la scène, juste devant le reste de l’orchestre, la lumière de la salle fit place au noir, puis le rideau s’ouvrit, me laissant apparaît, un projecteur sur moi.

Je commence donc à jouer fermant les yeux pour oublier tout se monde.

0

RP posté le

Ma famille et moi même étions là depuis un moment. Nous avions pris le temps de discuter avec les quelques habitués de l'Opéra et une personne de l'équipe qui accompagnait Rose pour que sa représentation se passe bien. Puis nous étions entré dans la grande salle encore vide pour nous installer.

Les gens avaient rapidement remplis le lieu et je ressentais une certaine appréhension pour ma sœur jumelle. L'attente était trop difficile, je ne cessais de jouer avec le petit ruban qui ornait la ceinture de ma robe simple en jetant des regards angoissés dans tous les sens. Quand les rideaux s'ouvrirent enfin pour donner lumière sur l'orchestre et... Rose, j'eus presque la larme à l’œil. C'était déjà magnifique rien qu'à la vue mais le plus beau c'était sa musique.

Je fermais les yeux afin de profiter un maximum. A un moment donné je rouvris les yeux pour regarder du côté de ma famille. Lucas souriait et papa... Oh, il vient d'essuyer une larmichette, c'est trop mignon ! Maman lui tend un mouchoir qu'il refuse d'une grimace. Je mets ma main devant ma bouche pour ne pas pouffer. Je retourne au concert et je souris.

0

RP posté le

Caremac s'était préparé ce soir, beau costard cravate, petit mouchoir dans la poche de sa veste. Il se brossa les dents, remettant un autre cache-oeil. Sa veste habituelle le dérangeait mais, il trouva une ancienne assez classe, d'une couleur marrons clair. Le professeur se regarda plusieurs fois dans la glace, pour tenter de déceler une imperfection. C'est dire que le borgne s'en allait à l'opéra. Il acheta un des billets au premier rang. Il y versa quasiment toutes ses économies quitte à manger des pâtes pendant tout un mois. Il prit un petit sac, avec un carnet et un crayon. Il était l'heure pour lui de trouver l'inspiration pour son nouveau roman qu'il avait commencé à rédiger.


Il marcha dans la rue, alors que les rayons du soleil baissait de plus en plus, il arriva devant l'opéra et fut émerveillé. Caremac observait l'architecture, en donnant son billet. Il s'installa alors à sa place au premier plan, près des musiciens, impatient que cela commence. L'écossais sortit un petit carnet et griffonna un peu recopiant l'architecture du bâtiment.

Une fois que cela commençait, il n'écrivait plus, écoutant simplement les musiciens, esquissant un faible sourire. Le jeune professeur écoutait chaque instrument l'un après l'autre avant de s'arrêter sur les violons qu'il trouvait très expressif. Il observait les violonistes tout en songeant que c'était le seul instrument qui pouvait jouer toutes les émotions... Il restait assis avant d'être surpris de reconnaître un visage particulier, celui d'une des joueuses de Victorian Era. Il rougit en croisant son regard, baissant les yeux. Il était surpris que la jeune femme était si doué au violon. Cependant, l'instrument étant très présent à l'époque victorienne, le borgne en déduit que c'était peut-être cela qui l'avait donner envie de jouer à ce jeu. Il continuais d'écouter la mélodie venant à ses oreilles, en souhaitant connaître davantage les personnes avec qui il jouait, dont la première était cette demoiselle.

0

RP posté le

Lucian avait entendue parler d'un récital donné à l'Opéra par une violoniste jeune mais talentueuse et en solo pour la première fois. Il avait donc décidé de prendre une place, ayant toujours aimé la musique, il avait saisi l'occasion, de plus l'Opéra Franklin était décrit comme un des plus beau au monde, il avait toujours eu envie de le visiter aussi.

Il mit ses vêtements nanofits et activa son bracelet pour leur faire prendre l'apparence d'un costume complétement noir, faisant ainsi ressortir ses cheveux blancs et ses yeux bleus. Il mit bien en place la cravate et sorti, prenant sa voiture, il la programma pour qu'elle l’emmène à l'opéra et laissa le pilote automatique faire le reste. Arrivé sur place, la voiture alla se garer sur le parking de l'opéra et il se dirigea vers la salle.

Il avait pu avoir une place dans les premiers rang, il alla s'installer, attendant que ça commence. Il se redressa quand la jeune femme fit son entrée en scène, elle était superbe dans sa robe bleu et il applaudit pour la saluer comme le reste de la salle, puis elle commença a jouer, en la regardant il se dit que son visage lui était familier, mais il n'aura pas su dire ou il l'avait déjà vu. Alors qu'elle jouait, Lucian ferma les yeux tout comme elle et se laissa emporté par le son du violon.

700c64704d41d3d2dddd48effac09b88.png(le costume de Lucian)

0

RP posté le

Je me trouve alors sur scène, face à un immense public, j’ouvre les yeux, apercevant ma famille, je vois mon père qui pleure discrètement, surpris par ma sœur, j’esquisse alors un sourire, puis referme les yeux.

Une fois mes yeux fermés, le trac s’envole complètement, je joue et me laisse emporter par la musique. Mon cœur bat de plus en plus fort, tandis qu’une légère larme coule sur ma joue. Étant mélomanes depuis longtemps, certaines mélodies pouvaient facilement me faire pleurer.

Mes larmes étaient accompagnées d’un sourire, j’ouvre alors les yeux et observe alors le public, espérant être à la hauteur des attentes de tout ce monde. C’est là que je croise deux visages qui me paraisse familiers, deux hommes, mais ou ? Mon regard passa plusieurs fois sur eux, ils étaient assis dans les premiers rangs, il était dur de ne pas les voir.

Après une bonne heure de concert, je m’arrête de jouer, laissant la place à l’orchestre pour la deuxième partie du spectacle.

Tandis que le spectacle continue, je rejoins discrètement ma famille, une place libre pour moi, pour pouvoir profiter du spectacle.

Une fois la representation terminer, les lumieres se rallume et tout le monde applaudies. Je me leve avec ma famille et me dirige vers le banquet organiser pour l'inauguration de l'opera.

0

RP posté le

Caremac observait la violoniste avec intérêt laissant ses yeux se fermer pour percevoir chaque notes. Aucun faux pas, il trouvait cela très agréable. Des idées fusaient dans son cerveau et il se décida de les écrire toutes dans son carnet. Continuant d'observer attentivement le spectacle, le professeur pensa à son travail, il reçu l'idée de faire écrire une chansons à ses élèves sur les problèmes actuels. Mais il se résigna se souvenant que la ville était parfaite. Aucun de problème de à ce niveau là, ce qu'il trouvait étonnant. Lorsque le regard de la musicienne vint se poser sur lui, il rougit naturellement, ayant peur qu'elle l'avait reconnue, mais ne fit rien et resta de marbre comme les muses qui ornaient la pièce.


Le borgne écoutait avec attention tout l'opéra, laissant les sons le projeté comme une sorte de stase. A la fin, il vit les personnes se diriger vers un endroit, pris d'une curiosité, il les suivit sans faire trop de bruit. N'étant pas un habitué à ce genre de sortie, il ne voulait pas se faire remarquer... En entrant, il vit un buffet, son ventre grogna pour lui faire savoir qu'il aimerait bien se sustenter. Caremac sourit avant d'aller prendre une coupe de champagne et des petits fours fait maison. Il remercia le serveur avant de voir la jeune violoniste.

Finissant sa bouche, il se rapprocha de la demoiselle, avant de se faire légèrement bousculer. Le professeur faillis laisser tomber son verre, ce qu'il n'espérait pas. Il vint à la rencontre de la jeune femme et lui adressa un simple sourire, une main derrière le dos et son verre dans l'autre. Le borgne la dévisagea ayant peur de se tromper mais s'y lança.



- Bien le bonsoir. Je me nomme Caremac BLOODMOON. Vous avez amené mes oreilles aux septième ciel avec votre violon. Cela m'a permis de m'inspirer pour l'écriture de mon roman ! Pardonnez-moi, mais il me semble vous avoir déjà vus quelque part, peut-être sur le jeu Victorian-Era ? Et il me semble que nous ne sommes pas seul, je crois avoir croiser une autre personne. Mais permettez-moi de vous féliciter une fois de plus.

0

RP posté le

Lucian c'était laisser porter par le récital, la jeune femme était extrêmement douée, la musique lui donnait envie de voyager dans divers contrées, il se visualisa se déplaçant au son du violon, Il rouvrit les yeux quand elle s'arrêtant, Il remarqua alors qu'elle l'observait directement, cela le surprit, elle semblait observer quelqu'un d'autres qui était dans les rangs plus en avant,

Et il se demanda à nouveau si il ne l'avait pas déjà croisé quelque part, mais n'arrivant toujours pas à mettre le doigt dessus, Il la vit aller s'installé au premier rang et reporta son attention sur le reste du concert qui fît tout aussi intéressant, il en profita donc au maximum.

Lorsque le concert fût terminé, il suivit tout le monde au buffet, même si au début il ne pensait pas y aller, il eu envie de parler un peu avec la violoniste, il s'avançait vers le buffet, sa grande taille et ses cheveux blancs le rendait facilement repérable parmi les invités ayant l'impression d'être de retour dans le jeu se déroulant à l'ère victorienne, c'est là qu'il se dit qu'il avait peut être fait une erreur de garder sa véritable apparence dans le jeu Victorian Era, car d'autres joueurs peuvent ainsi faire le lien, enfin, il était trop tard pour le regretter.

Il s'approcha du buffet pour prendre un coupe de champagne, n'ayant pour le moment pas faim, Il sirotat son verre, il remarqua alors la violoniste, il la salua quand elle le vit, mais il ne s'approcha pas, notant qu'elle était occupée.

0

RP posté le

J’arrive alors au buffet, accompagné de ma famille, je m’éloigne un peu pour discuter avec quelques personnes de l’orchestre. J’avais adoré chaque minute passer à jouer ma musique, c’était un simple moment de paix, plus rien autour de moi n’avait d’intérêt, je réalisais un de mes plus grands rêves.

Je m’éloigne ensuite d’eux pour attraper une coupe de champagne discutant avec le serveur qui me félicite. Je tourne alors légèrement la tête puis aperçois un visage familier que j’avais déjà croiser dans la salle tout à l’heure, mais d’où est-ce que ce visage provenait ? Il me salua, je lui répondis donc d’un sourire. On ne pouvait que difficilement le rater, il était grand et ses cheveux blancs n’étaient pas communs.

Mon sourire fut interrompu lorsqu’un homme s’approcha pour entamer une discussion. Je me tourne alors vers lui, surprise je le dévisageai légèrement, me demandant pourquoi son visage a lui aussi m’était familier, je lui sourit et l’écoute.

- Mmh… C’était donc cela que vous écriviez dans votre carnet au milieu du concert ? Et j’y joue effectivement oui, votre visage m’était familier, mais je ne me souvenais absolument pas d’où, Et effectivement il y a un autre joueur ici, merci, je me demandais ou avais-je bien pu le croiser.

Je me retourne alors vers cet homme aux cheveux blancs et lui souris a nouveau, n’osant pas trop lui faire signe, je ne voulais pas le déranger, puis je me suis ensuite dit que je ne connaissais pas grand monde ici, je lui donc fais un léger signe lui proposant de s’approcher puis tourne ma tête vers Caremac.

Je m’appelle Rose, enchanté monsieur Bloodmoon. J’espère que le spectacle vous a plu ?

Puis je tourne à nouveau ma tête regardant s’il s’approcher.

0

RP posté le

Après que la violoniste ai répondu à son salut d'un joli sourire, Lucian s'était adossé de manière nonchalante à un piller, il observait la petite fête, sirotant sa coupe, prenant de temps en temps un canapé sur la table qui était près de lui. Certaines personnes le reconnaissant comme l'un des capitaines de la milice venaient le saluer, mais ne s'attardaient pas et s'était tant mieux, il n'avait pas l'intention de parler boulot ici. Si ils avaient des doléances, ils n'avaient qu'a se rendre au QG de la Milice.

En tournant la tête, il vit que la jeune femme le regardait encore et lui faisait signe de venir alors qu'elle était toujours avec un autre homme, il se redressa et répondit à l'invitation, après tout ce n'est pas tout les jours qu'une grande artiste s'intéressait à lui.

Il se dirigea donc vers elle, posant son verre sur une table au passage et se présentât, saluant l'homme aussi.

Bonsoir Miss Di Leone, je suis Lucian Varlen enchanté, Votre récital était magnifique.


0

RP posté le

Tandis que je parlais avec Caremac, j'aperçois l’homme aux cheveux blancs s’approcher de nous pour rejoindre la conversation, je le regarde en souriant lorsqu'il s’approche et nous salut.

- Enchantée monsieur Varlen. Je suis ravi que cela vous ait plu. Vous connaissez mon nom ? Oui il est vrai que mon nom devait être placardé sur toutes les affiches… Cela en serait presque gênant… Mais appelez-moi Rose, je vous en prie.

Je lui souris puis regarde ensuite Caremac.

- Et voici Caremac Bloodmoon, qui m’a aidé à me souvenir pourquoi vos visages m’étaient si familiers.

Puis j’attrape un canapé du plateau d’un serveur qui passer par la et les regarde tous deux.

0

RP posté le

Caremac restait très simple, gardant sa coupe qu'il porta à ses lèvres pour boire une gorgée de ce champagne qui était fort bon. Le jeune professeur laissa faire la violoniste ne voulant pas la déranger. L'écossais regarda le grand homme aux cheveux blancs s'approcher, il en était presque intimidant. Ne voulant pas obstruer les paroles de la jeune femme et du nouveau, il prit un autre petit four. C'était bien lui, avec qui il avait joué à Victorian Era.


Quand l'illustre violoniste le présenta, il lui tendit simplement la main pour la lui serrer avec un regard amical, essayant d'esquiver le sujet de son cache-oeil. Il prit la parole un peu intimidé en regardant le géant.

- Et bien, enchanté monsieur Varlen, c'est une joie de vous rencontrer. En effet, j'ai fait remarquer à notre chère violoniste que nous avions déjà joué ensemble... Au jeu Victorian Era ! C'est une immense joie de rencontrer en personne les joueurs... Même si j'avoue ma timidité prend légèrement le dessus.

Prit d'un toc, il se frotta l'arrière de la tête, plissant son oeil valide et en souriant bêtement.

0

RP posté le

Il sourie a Rose, il pouvait imaginer sans peine que cela pouvait être dur d'avoir son nom et son visage placardé partout ainsi.

Et appelez moi Lucian, ça sera plus simple aussi.

Lucian écouta Caremac et hocha la tête, il les reconnaissaient tout les deux maintenant, il faut dire que l'homme n'avais pas non plus un look passe-partout avec son cache-œil. Il hocha la tête en lui serrant la main.

Maintenant que vous le dite, oui, j'arrive a voir ou je vous avais déjà vu, qui aurai cru que nous nous rencontrions ainsi. Je suis heureux de vous voir en vrai aussi. Dire que je me disais justement que ça avait peut être été une erreur d'utilisé ma véritable apparence dans le jeu. Et ne vous inquiétez pas pour la timidité, nous avons tout le temps d'apprendre à nous connaître.

Il rie doucement, finalement le buffet devenait intéressant, lui qui songeait à partir.

Cela fait longtemps que vous êtes arrivé à Orbis ?

0

RP posté le

- Bien, je suis enchanté Lucian. Et vous voyez, finalement avoir garder nos visages fut bénéfique, cela m’aura permis de rencontrer un peu de monde, a vrai dire je ne suis ici que depuis peu de temps avec ma famille. Et je ne suis pas déçu, cette ville est magnifique, calme et agréable, je n’ai pas eu encore l’occasion d’énormément la visité.

Puis la jeune femme laissa un grand sourire apparaître sur son visage et regardant les deux hommes en leur adressant une question commune.

- Et vous alors, depuis combien de temps êtes-vous ici ? Que faites-vous dans la vie ?

Elle attrape alors un petit four a la volé sur le plateau d’un serveur qui passer par ici.

- Hop ! Merci !

Rose les regarder, toujours aussi souriante, attendant de pouvoir les connaître un peu plus, tout en cherchant sa sœur du regard dans la salle espérant que tout aller bien pour elle…

0

RP posté le

Caremac observait tranquillement l'imposant homme. Il le trouvait immense et extrêmement large. Il était presque envieux de sa musculature. Le jeune professeur resta silencieux, gardant sa coupe vide en main. Un serveur vint lui proposer un deuxième verre. Il hésita un long moment, par peur de passer pour un alcoolique et sachant très bien qu'il ne tiennent pas l'alcool. L'écossais reporta la coupe à ses lèvres pour boire une petite gorgé, tout en profitant du parfum et du goût du champagne. Restant droit et présentable. A la question de la violoniste, le borgne alla se gratter l'arrière de la tête en réfléchissant depuis combien de temps il était venu. Il compta un peu maladroitement sur ses doigts, avant de relever la tête et plonger son regard dans celui de la charmante demoiselle.

- Et bien.... Je pense que cela fait trois semaines que je suis ici. Peut-être moins ! Le temps passe si vite au fil des jours. Malheureusement, la beauté de cette ville me fait totalement perdre mes quelques repères. Pour ma part, j'enseigne les langues aux jeunes étudiants. J'ai toujours adorés en apprendre de nouvelles ! C'est pour cela que je me suis dit que professeur était un métier tout tracé pour moi !


Caremac souriait maladroitement à Rose et à Lucian, restant très simpliste. Il observait toujours Lucian un peu envieux, tout se questionnant beaucoup sur son travail, son histoire... Le borgne remit son cache oeil en place avant de regarder le géant attendant sa réponse avec impatience

0

RP posté le

Toujours remuée par la musique que j’ai entendue, je regarde le buffet avec envie et me dis que quelques amuses bouche seraient tout à fait adaptés pour me requinquer. Je tends la main pour attraper un petit canapé de belle allure, avec un petit brin de ciboulette sur le dessus, quand je me sens interpelée. Mon geste se suspend pour lever mon regard sur le jeune homme brun à lunette qui me sourit d’un air un peu bêta. Je reprends donc ma main et lui sourit cordialement en lui rendant sa salutation avant de tenter à nouveau de m’approche de ce fin canapé qui m’a l’air bien appétissant. Ce n’est certainement pas de l’avis de l’autre qui se met entre moi et le buffet pour me demander si j’ai apprécié le récital tout en remettant d’un geste nerveux ses binocles.

J’ai bien envie de lui faire remarquer que ma sœur jouait ce soir mais je me retiens. Je retiens de même ma question sur l’utilité des lunettes alors que la vue se rectifie tellement facilement et pour pas cher de nos jours, à part le fait de lui donner un air idiot, je ne voyais pas. Je ferme ma bouche quand je me rends compte qu’il attend ma réponse.

« Ce fut un moment fort sympathique, dis-je sur un ton quelque peu hypocrite. Je vous remercie. »

Je fais un pas sur le côté pour le contourner mais le binoclard se lance dans un long discours, main levée qui m’empêche de m’échapper, sur les bienfaits de la musique classique dans les mœurs. Pour le coup, je n’acquiesce pas car j’ai bien envie de lui tordre ses quatre yeux ou de lui fracasser le violon de ma sœur sur le crâne en cet instant T. Pensant ainsi à ma sœur, je tourne spontanément la tête et mon regard croise le sien. Apparemment, elle aussi est aux prises avec non pas un mais deux hommes.

« Euh… Veuillez m’excuser mais je crois que ma sœur a besoin de moi. »

Je fais donc demi-tour à l’autre bout de la pièce, le plantant là et fulminant en pensant au tendre petit canapé qui semblait n’attendre que moi. Je me calme un peu en arrivant près de ma sœur, déposant un baiser sur sa joue avant de me tourner vers les deux inconnus.

« Bonsoir, dis-je avec un sourire cette fois sincère. »

Sourire qui s’élargit lorsqu’arrive près de moi un serveur, plutôt canon, qui m’offre sur un ton doucereux de me servir. Les yeux grands ouverts de gourmandise, je pioche et accompagne la tendre bouché d’un verre de champagne.

0

RP posté le

Lucian écouta attentivement Rose et Caremac, un fin sourire apparut sur ses lèvres.

Il semble que je sois celui qui est arrivé le premier, je suis ici depuis environs deux mois, je travaille au sein de la Milice d'Orbis en tant que capitaine d'unité.

Il lâcha donc la nouvelle sur son métier, bien qu'il n'en eu nullement honte, les gens réagissaient parfois étrangement en apprenant qu'il faisait partie de la Milice, sans doute par ce qu'ils avaient des choses à se reprocher. La criminalité était presque inexistante à Orbis, les habitants ayant été sélectionnés avec soin et avaient un bon niveau de vie, il n'y avait aucun problème de vol, la mission de la milice était principalement de veillé à la sécurité des citoyens et de s'assurer qu'il n'y ai aucun trafic en ville, et surtout pas de trafic de technologie, les dirigeants veillaient jalousement sur celle qui était produite dans la ville et ils devaient s'assurer que personnes ne tentait de la voler.

J'ai donc pu bien me familiariser avec la ville, je pourrai vous aidé a vous y repérer si vous le souhaiter, il y a beaucoup d'endroits qui valent le déplacement.

Il proposa son aide avec bonne volonté, se baladé en ville juste pour le plaisir serai on ne peut plus plaisant. C'est a ce moment qu'une jeune femme au visage identique à celui de Rose arriva et embrassa celle-ci sur la joue avant de les saluer et de se servir sur le plat d'un serveur qui passait. Il supposa qu'elle devait être la sœur de Rose.

Bonsoir Miss Di Leone.

Il la salua et pris un verre de jus de fruit sur le plateau d'un serveur, il n'aimait pas beaucoup le champagne, et donc se limitait. Il remarqua un homme le visage écarlate et déformé par la colère derrière la jeune femme qui venait d'arriver, il fit mine de s'approcher, mais en voyant Lucian le toiser d'un air mauvais, il se découragea et partit, l'homme au teint mate qui ne le quittait pas de son regard d'acier et sa carrure ne donnaient pas envie de faire un esclandre.

0

RP posté le

Une agréable musique passer au même moment dans la salle du banquet tandis que je regarde vers ma sœur. Tout en écoutant, les deux hommes me répondre, je l’observe en souriant légèrement. Je vois qu’un homme tente de l’approcher puis je me mets a pensé, « Pauvre homme, tu n’as aucune chance avec elle », je la regarde intensément, espérant qu’il la laisse un peu tranquille pour qu’elle puisse me rejoindre que je lui présente les personnes que je venais tout juste de rencontrer.

Je la vois je repoussais et ricane légèrement puis tourne à nouveau toute mon attention vers Lucian et Caremac en la voyant se rapprocher, rassurer.

- Pour ma part, j’arrive tout juste. Je me suis installé ici en compagnie de ma famille. Mais j’en serai ravi, Lucian, si vous pouviez me faire visiter.

Ma sœur arrive et embrasse tendrement ma joue et salue chaleureusement comme a son habitude, je lui offre un grand sourire avant d’enchaîner.

- Vous avez bien deviné Lucian, je vous présente ma sœur jumelle, Violet. Je tourne la tête vers elle avec un sourire taquin. Alors, on te fait la cour à ce que je vois ? Je crois bien que ce cher Lucian l’a effrayé.

Je ris légèrement tandis que le son d’une valse commence à résonner dans la grande salle. De nombreuses personnes s’approchent alors de la piste de danse. Je me mets a rire a nouveau en apercevant un couple maladroit commençant a dansé, tandis que l’homme lui marche sur le pied, la jeune femme reverse le plateau du serveur qui passer par la sur une femme qui s’énerve, « Apprenez a dansé jeune sotte ! » et se pauvre serveur qui tente de lui tendre gentiment une serviette et se fais sèchement rejeter par cette femme.

Cette soirée était plutôt agréable et la vie sur Orbis s’annonçait bien.

0

RP posté le

Lucian sourit a Violet, rit doucement à la remarque de Rose quand au fait qu'il ai effrayé celui qui importunait la jeune femme, si il avait rendu service, il en était ravit, il n'appréciait pas ses individus qui s'imposaient aux autres pour attirer l'attention, voir les harcelaient presque. Visiblement celui là était un roquet et était repartie à la niche la queue entre les jambes.

Enchanté Violet, et je me ferai un plaisir de vous faire visiter, je connais plusieurs endroits sympa et intéressant pour sortir, dont un bar à ambiance décontractée futuriste qui s'appelle le Lotus donc le bâtiment en représente un avec ses pétales levé et la nuit il est illuminé et les pétales s'abaisse donnant l'impression que le bâtiment fleurit. C'est superbe.

Dire qu'il le connaissait bien était un euphémisme, il en était devenus l'un des habitués, le bar proposait même un créneau horaire pour les clients pour jouer eux même de la musique, il s'y était adonné plusieurs fois et à sa grande surprise ça avait plu, il s'était lié d'amitié avec le gérant qu'il avait aidé lors que son arrivée.

Puis de la musique s'éleva, des couples commençant a danser, il sourit en voyant que certains devrai penser a prendre des cours, mais il salua leurs effort, beaucoup n'aurai même pas essayer devant autant de monde, notant que Rose s'amusait, il s'inclina devant elle avec élégance, et lui proposa.

M'accordriez vous une dance ?

0

RP posté le

Les yeux de la jeune femme se perdaient au loin. Elle observait les couples tournoyer et danser. Certain à la perfection et d’autre d’un pas beaucoup moins sûr. Mais tous avaient l’air de s’amuser, des couples, des amis et même une femme un peu saoule qui n’avaient pas l’air d’avoir besoin d’un cavalier pour pouvoir valser.

Elle reprit ses esprits peu après et tourna la tête vers Lucian. Rose l’écouta parler et rougit. Surprise et gêné elle serre légèrement sa sœur qui lui tenait le bras. Elle tourne la tête vers Violette, sa sœur comprendrait tout de suite. Car malgré l’assurance qu’elle pouvait afficher au monde, Rose était plutôt de nature timide et discrète.

Elle déglutit, anxieuse, elle prit son courage a deux mains et lui répondis sans laisser apparaître la timidité sur son visage.

- Eh bien oui, avec plai… MAIS... !

Un couple un peu euphorique qui passer par la bouscula les deux jumelles pour atteindre le buffet et s’empiffrer. Rose soupira légèrement en secouant la tête de gauche à droite puis sourira à sa sœur avant d’offrir à nouveau son attention à Lucian.

- Je disais donc que cela serait avec grand plaisir.

Elle se retourne pour déposer sa coupe de champagne sur le bord du buffet et attrape le bras de Lucian.

- Veuillez nous excuser, nous revenons.

La violoniste fit un clin d’œil à sa sœur puis pris une grande inspiration, tentant d’évacuer le stresse qui s’emparer d’elle…

0

RP posté le

Lucian fronça les sourcils quand le couple bouscula Rose et Violet, mais ne dit rien, ne voulait pas faire de problème. Il sourit de nouveau à Rose et sentit son bras glisser sous le sien alors qu'elle prévenait sa sœur. Il la salua aussi et ils s'éloignèrent en direction de la piste de dance.

Ils se mirent en position et commencèrent, Lucian souriant à sa cavalière, valsant lentement avec elle, les gens autours d'eux n'existant bientôt plus, il n'avait d'yeux et d'attention que pour elle.

Ils dansaient lentement, il soutenait sa cavalière, se laissant porter par la musique et le sentiment de bien être qu'il ressentait, chose qui lui était rarement arrivé, surtout en étant avec quelqu'un.

Il avait donc déjà hâte de lui faire visiter la ville et de passer plus de temps avec elle. La musique finis pas s'arrêter, et c'est légérement essoufflés qu'ils rejoignirent les autres.


0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>