{{{$data->nom}}}

ORBIS TERRARUM

Scène libre : CHEZ M. LUCIAN VARLEN

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

9a051f8a43dfeb5537a0ff2d2cd50692.png


En arrivant chez vous, votre IA vous averti que vous avez du courrier. Un petit colis est déposé dans un casier dans votre entrée que vous ouvrez à l'aide de votre ordinateur de bord vocal. A l'intérieur vous découvrez une joli bracelet métallique. Cet objet connecté vous permet de vous changer à volonté qu'importe où vous vous trouvez. Cela est directement lié à la particule des vêtements vendus dans la ville, il vous faudra donc renouveler votre garde robe si vous souhaitez que cela fonctionne.


c8e87f2f07cc03f48a71fc4bd9d21d5e.png

0

RP posté le

Réponse de Lucian


Lucian arriva chez lui, curieux de voir ce qu'était le cadeau de bienvenue mentionné par Catherine, une fois dans l'entrée de son immeuble, son ordinateur de bord le prévint de la présence de courrier, il alla donc vers les casiers et déclinant son nom, le sien s'ouvrit. Il regarda et y découvrit une petite boîte. Il la prit et monta chez lui, après s'être installer, il ouvrit la boîte.

Il trouva un bracelet ouvragé, comportant un petit écran, Hécate s'y connecta aussitôt et l'enregistra comme propriétaire, elle lui expliqua ensuite les fonctionnalités de l'objet. Il apprit donc que le bracelet lui permettait de modifier l'apparence des vêtements qu'il pouvait acheter en ville à volonté, un hologramme de jeune femme apparut devant lui pour lui faire une démonstration, lui montrant aussi les différents vêtements masculin qu'il pouvait commander et se faire livrer sans avoir à bouger de son canapé, se qu'il fit, car il avait envie de tester ça. Il passa le bracelet à son poignet qui s'adapta aussitôt à sa taille.

Alors qu'il préparait à manger, on sonna a sa porte et Hécate lui dit que c'était le livreur pour ses nouveaux vêtements. Il alla les chercher, remerciant le livreur et après avoir mangé, fit des essayages, et s'amusa comme un petit fou. Les nano-machines contenues dans les vêtements modifiants même la matière dont ils étaient fait pour s'adapter à tout les temps.

Content de son cadeau, il sortit pour profiter de la nuit à Orbis.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>